Lucien, pèlerin récidiviste

Lucien Cafora, sympathique meyen de 68 ans, a déjà parcouru deux fois le chemin de Compostelle par la voie la plus connue des pèlerins du monde entier, en 2014 et 2015. Cette voie appelée « Camino Francés » va de Saint-Jean-Pied-de-Port dans les Pyrénées à Santiago en Galice. Elle traverse l’Espagne d’est en ouest sur 800 km à l’intérieur des terres.
Mais Lucien avait en tête de retourner à Santiago, par une autre voie, moins fréquentée, mais plus sauvage et sportive, un véritable chemin d’aventure, « le Camino del Norte » ou voie du nord de l’Espagne. Elle part d’Irun au Pays Basque jusqu’à Santiago. Elle longe l’Atlantique, traverse des régions montagneuses, contourne des criques et permet la découverte d’un patrimoine à l’architecture pré-romane.
« J’ai démarré mon périple seul fin avril et j’ai atteint Santiago cinq semaines plus tard sans jamais avoir eu une seule ampoule ! J’ai parcouru les 880 km en un peu plus d’un mois, en quelques 30 étapes de 25 à 30 km, et souvent sous la pluie » raconte-t-il.
Lucien aime marcher seul, à son rythme, mais adore aussi les belles rencontres, tel Yan, ce marcheur hollandais qu’il a accompagné plusieurs jours et avec qui il a partagé de biens bons moments. « Ce chemin, on le fait tous pour une raison différente, sportive, culturelle ou spirituelle. Mais on n’en revient jamais indemne ! » rajoute-t-il.
Aujourd’hui, Lucien a décidé de lever un peu le pied. « Je ne suis plus tout jeune et je n’envisage plus de repartir dans d’aussi longues aventures ». Un véritable baroudeur qui n’a plus rien à prouver.

mey-lucien-c

Légende photo :
Lucien pose en compagnie d’un drôle de pèlerin

Crédits : Républicain Lorrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *