Patrimoine

Présentation de la commune

La commune de Mey compte 316 habitants (recensement 2015), appelés les Meyens et s’étend sur 1.91km². Elle appartient au canton du Pays Messin et se situe à 7 km à l’est de Metz. Après la guerre 1914-1918, la population du village de Mey est passée sous le seuil des 100 habitants.

Traversée par le ruisseau de Vallières, la commune de Mey fait partie de la communauté de communes de Metz Métropole. Un village, à l’est de Metz, qui a la particularité d’être traversé par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Les principaux atouts touristiques de Mey :

Le château de Mey est dit château Espagne car il était la demeure du Général Comte Espagne et de sa famille au XIXe siècle. Il a été acquis en 1808 comme résidence d’été. La bâtisse a aussi accueilli les peintres Théodore Devilly et Laurent-Charles Maréchal. Ce dernier avait un fils, Charles-Raphaël Maréchal, peintre également. Le château ne peut être visité étant une propriété privée.


Le château Espagne

De style roman, l’église médiévale de la Nativité de la Vierge Marie, dite de Saint-Pierre, a été construite au XIIème siècle. L’église a eu la chance de conserver une grande partie de son architecture médiévale avec notamment des machicoulis. Elle est remarquable notamment par son linteau sculpté.

      Linteau église
L’église de Mey

Le monument de Mey, érigé en 1907 à la mémoire de 80 officiers et soldats français et de 23 combattants prussiens tués le 16 août 1870 lors de la bataille de Mey-Borny.

  
Le monument aux morts de Mey

L’ouvrage d’infanterie Champagne ou Infanterie-WerkMey a été construit par les Allemands au cours de l’annexion de 1907 à 1912. D’une superficie de 37 ha, le fort contrôle au nord la route de Bouzonville, au sud, la route de Sarrelouis.

La « Folie Durutte » : tour qui se dresse au dessus de l’ancienne maison du comte Camille Durutte, compositeur messin du XIXè siècle, qui la fit construire pour se consacrer à l’astronomie.

Blason

Les armes de Mey peuvent se blasonner ainsi : d’azur, à deux clefs d’or passées en sautoir, accompagnées en chef d’une étoile à six rais du même.
 
Les clefs sont celles de saint Pierre apôtre, patron de la paroisse.
L’étoile est tirée des armes des seigneurs de Sancy, possédant le lieu au Moyen-Âge, qui portaient d’azur, à une étoile de six rais d’or

606 vues 8#0

Les commentaires sont fermés