R.L. : Extinction éclairage nocturne

Article publié le 28 octobre, mis à jour le 30 octobre

Documents liés à l’article :
 Présentation ALEC (394Ko)
 Présentation ANPCEN (2,4Mo)

à lire dans le Républicain Lorrain du mercredi 28 octobre 2015

Extinction éclairage nocturne : pour ou contre

Les habitants de Mey s’étaient déplacés en nombre pour assister à la réunion publique sur l’extinction de l’éclairage nocturne. Tour à tour, les intervenants ont présenté les inconvénients et avantages de ce processus.

Les gendarmes rassurent

Le capitaine Jean-Luc Hermal, commandant de la communauté des brigades de Vigy/Courcelles-Chaussy, a rassuré les habitants : « Les actes de délinquance n’augmentent pas dans les communes ayant déjà opté pour la suppression de l’éclairage nocturne. De grandes villes l’ont déjà adoptée sans augmentation de la délinquance. Autre avantage, ce dispositif contraint les automobilistes à faire preuve d’une plus grande vigilance en agglomération ».

Les nuisances pour la nature

Michel Mathieu, représentant l’ANPCEN (association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne a présenté à l’assemblée les conséquences des nuisances lumineuses sur notre écosystème : modification des rythmes naturels. « L’alternance jour-nuit naturelle est obligatoire pour les espèces humaine et animale. L’éclairage artificiel modifie nos habitudes et perturbe la vie de la population animale, qui se nourrit principalement la nuit. En ces périodes de migration, on peut voir des vols de grues se poser dans des zones inhabituelles. Ces arrêts sont provoqués par des zones lumineuses nouvellement installées et non enregistrées dans les mémoires des volatiles. »
En 2009, L’ANPCEN a créé le label « Villes et villages étoilés » pour sensibiliser les citoyens à la qualité de la nuit et de leur environnement.

Des économies d’énergie

Matthieu Chenot, de l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC), a présenté l’étude réalisée en considérant une coupure de l’éclairage entre minuit et cinq heures : « La facture d’électricité annuelle baisserait de 1 100 €, soit le coût de l’investissement pour la mise en place du système. » Patrice Bourcet, maire de Mey : « L’extinction de l’éclairage durant les périodes de notre choix présente de multiples avantages dont, une meilleure gestion des dépenses énergétiques communales, ainsi qu’une amélioration de notre qualité de vie en favorisant la biodiversité ».

repu 28 octobre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *